DERNIÈRES INFORMATIONS SUR LE CORONAVIRUS (COVID-19)

Mise à jour du 21 avril 2020

121 cas confirmés dont :

  • 77 en traitement
  • 44 guéris

Taux de positivité des tests de dépistage : 5%

Lancement officiel du remède : COVID-ORGANICS

L’Etat Malagasy lance officiellement  la distribution du « CVO » ou « Covid-organics » , un remède traditionnel amélioré, à base d’une plante médicinale, l’artemisia, aux vertus curatives et préventives des symptômes du coronavirus. La production de ce remède est confiée à l’Institut Malgache de Recherches Appliquées (IMRA).

Nouvelles dispositions sur l’état d’urgence et le confinement appliquées à partir du lundi 20 avril :

1)      Déconfinement progressif : déplacement

  • Le couvre-feu est maintenu sur tout le territoire. Il s’étend désormais de 21 heures à 4 heures, au lieu de 20h à 5h.
  • A compter du lundi 20 avril,  tous ceux qui quittent leurs foyers devront obligatoirement porter des masques. Une distribution gratuite est prévue du 20 avril au 26 avril dans les villes ayant enregistré des cas contacts (Antananarivo, Toamasina et Fianarantsoa).
  •  A compter du lundi 27 avril, toute personne ne portant pas de masque sera sanctionné par des travaux d’intérêt général (nettoyage d’espaces verts, d’écoles ou de rues). 
  • Le rassemblement de plus de 50 personnes reste interdit (manifestations culturelles, sportives…).
  • Ceux qui résident à Antananarivo, Fianarantsoa et Toamasina ne sont pas autorisés à quitter leur région de résidence.

2)      Reprise progressive du travail : Fonctionnaires, secteur privé, professions libérales, et établissement de restauration 

  • La reprise se limitera à une demi-journée de travail, de 6 heures à 13 heures.
  • Concernant les fonctionnaires, le service minimum déjà instauré est maintenu. L’organisation relève des compétences des Ministres et Ministères. 
  • Les acteurs du secteur privé sont invités à s’organiser en fonction de leurs domaines d’activités.
  • Les professions libérales reprendront progressivement à partir du mercredi 22 avril . Cette reprise s’accompagnera des mesures sanitaires :

          – Un maximum de 5 personnes est autorisé dans les espaces partagés.

          – La distanciation minimale de 1 mètre doit être appliquée.

          – Le port de masque est obligatoire.

          – Des mesures d’hygiène doivent être adoptées.

          – Toutes les activités doivent cesser à 13 heures. 

  • Les établissements de restauration sont autorisés à recevoir des clients sur place jusqu’à 13 heures. Au-delà, les activités se poursuivront exclusivement via un système de livraison à domicile. 

3)      Transports en commun 

  • Les taxis sont autorisés à transporter un maximum de 3 passagers (1 à l’avant et 2 à l’arrière).
  • Les bus (taxi be) pourront circuler mais sans les strapontins au niveau de l’allée. Il est formellement interdit d’embarquer des voyageurs debout. Par ailleurs, le nombre maximum de passagers sera limité à 18 personnes par bus. Le non-respect de ces mesures est passible d’une mise en fourrière.
  • Le port de masque est obligatoire pour les passagers comme pour les chauffeurs.
  • Les taxi brousse au départ d’Antananarivo, Fianarantsoa et Toamasina ne sont pas encore autorisés à circuler.
  • Tous les véhicules de transport en commun seront obligatoirement soumis à une désinfection. 

4)      Secteur de l’éducation 

Concernant le secteur de l’éducation, la reprise progressive est  programmée comme suit : le mercredi 22 avril pour les élèves en terminale et en 3ème puis le lundi 27 avril pour les élèves en 7ème. Cette reprise est soumise à conditions :

  • Des masques seront distribués à tous les élèves.
  • Le Covid-Organics sera également distribué gratuitement aux élèves afin de les protéger contre le Covid-19.
  • Au sein des classes, chaque élève occupera un banc individuel et les mesures sanitaires devront être respectées.

Mise à jour du 6 avril 2020

82 cas confirmés dont :

  • 0 décès
  • 2 guéris
  • 54 cas importés et 28 cas contacts

Sur les 80 patients restants :

  • 63 sont asymptotiques
  • 17 sont symptomatiques

L’Etat a décrété la continuité de l’Etat d’urgence pour 15 jours.

Pour les régions Analamanga (Antananarivo), Antsinanana (Toamasina) et Haute Matsiatra (Fianarantsoa), le confinement est prolongé jusqu’au 19 avril

Par ailleurs, des mesures supplémentaires sont dorénavant adoptées :

  • Le port de cache bouche dans les rues ainsi que sur les lieux de travail.
  • La mise en place des points d’eau pour se laver les mains, la désinfection de tous les stationnements et des véhicules ainsi que la mise à disposition des gels hydro-alcooliques dans chaque véhicule

Des mesures exceptionnelles sont également prises pour permettre aux personnes confinées dans l’une des trois régions concernées de rejoindre leurs régions d’origine. En effet, du 7 au 9 avril, entre 5 heures et 11 heures du matin, les déplacements en taxi-brousse sont exceptionnellement autorisés.

Durant la même période, l’Etat autorise la reprise des vols régionaux entre Antananarivo et les régions où ils n’existent pas encore de cas contacts, à savoir les vols reliant Antananarivo à Mahajanga, Toliara, Taolagnaro, Nosy Be, Morondava et Antsiranana.

Tous ces déplacements sont soumis à des mesures sanitaires strictes.

Toutes les mesures relatives à l’Etat d’urgence restent en vigueur jusqu’au 19 avril sur tout le territoire de Madagascar :

  • Le couvre-feu entre 20 heures et 5 heures du matin
  • La fermeture de tous les établissements scolaires et universitaires
  • La fermeture des églises
  • La fermeture des boîtes de nuit et autres lieux de fêtes ainsi que des lieux de rassemblement culturel et sportif
  • L’interdiction de tout rassemblement de plus de 50 personnes
  • L’interdiction de circuler sauf pour les véhicules transportant des marchandises, et les personnes ayant une autorisation spéciale émanant des autorités compétentes

Des comités communautaires nommés « Loharano » seront déployés afin d’assurer la conduite, le contrôle et l’observation de la distribution des produits et des équipements donnés par l’Etat pour les habitants de chaque fokontany (quartier)

COVID-19 – MADAGASCAR: UN PLAN D’URGENCE SOCIAL MIS EN OEUVRE

Plus que jamais, la protection des personnes vulnérables est une priorité pour l’Etat malgache. Le 24 mars 2020, le Président de la République Andry Rajoelina a annoncé la mise en place d’un plan d’urgence social à travers le déblocage d’une enveloppe de 10 milliards d’Ariary (2,4 millions d’euros).

Cette aide est octroyée aux personnes touchées directement par les mesures de confinement imposées par l’Etat malgache, pour freiner la propagation du coronavirus à Madagascar. Parmi les personnes cibles, il y a les chauffeurs de taxi et de transport en commun et leur aide, les marchands de rue, les lavandières et les travailleurs du sexe. Ces personnes ont reçu des produits de premières nécessité(sucre, riz, huile, légumineuses).

D’autres mesures ont été également annoncées à l’instar du report d’un mois du délai de paiement des factures d’eau et d’électricité ou encore le report d’un mois des échéances de remboursement des prêts bancaires. Pour le secteur privé, l’Etat a décidé du report et/ou suspension des déclarations et paiements des impôts ainsi que la suspension des contrôles fiscaux jusqu’au 31 mai 2020.

Mise à jour du 31 mars 2020

50 Cas confirmés dont :

  • 48 cas importés et 2 cas contacts.
  • 39 asymptomatiques et 11 symptomatiques
  • 0 décès

L’Etat met en œuvre un programme de test de diagnostic rapide, qui aura lieu du 31 mars au 2 avril, pour les quelques 5.000 passagers en provenance de l’étranger, ayant voyagé sur les vols du 11 mars au 19 mars 2020

Sur les médias et les réseaux sociaux, la sensibilisation au confinement est soutenue par la mobilisation d’une dizaine de célébrités locales ainsi que des champions des BAREA, l’équipe nationale de football qui a su unir le peuple malagasy par sa première qualification à la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) en 2019.

Mise à jour du 27 mars 2020

MISE EN PLACE D’UN CENTRE DE COMMANDEMENT OPÉRATIONNEL COVID-19

26 cas confirmés dont 4 malades.

Mesures d’ordre général :

  • Couvre-feu entre 20h et 5h
  • Confinement pendant 15 jours à compter du lundi 23 mars, sauf pour les magasins et lieux d’approvisionnement en produits de première nécessité (PPN), les banques, les pharmacies, et les personnes ayant une autorisation spéciale de circuler

Fermeture des sorties et mise en place des barrières sanitaires pour Antananarivo, la capitale de Madagascar.

Suspension de tous les vols au départ et à destination d’Antananarivo et Toamasina (principal port de la Grande-île)

Mobilisation permanente de la Télévision Nationale pour la sensibilisation et la transmission des informations en temps réel

Mesures fiscales pour les entreprises :

  • Report et/ou suspension des déclarations et paiements relatifs aux impôts
  • Suspension des contrôles fiscaux jusqu’au 31 mai
  • Appui aux familles nécessiteuses et sans abris :
  • Mise à disposition de PPN à prix réduit,
  • Prise en charge de l’hébergement par la commune urbaine d’Antananarivo, et distribution de PPN pour les sans-abris

Mise à jour du 17 mars 2020

TOUS LES VOLS INTERNATIONAUX SANS EXCEPTION SONT SUSPENDUS DURANT 30 JOURS À PARTIR DU VENDREDI 20 MARS 2020.

Source : Communiqué du Président de la République du 17/03/2020

Mise à jour du 16 mars 2020

Par mesure de prévention et de protection décidée par les autorités malagasy, tous les passagers en provenance de l’Europe arrivant à Madagascar avant le jeudi 19 mars, seront soumis à de nouvelles mesures de contrôles sanitaires strictes suivi d’une mise en quarantaine systématique.

Durant cette période, les autorités Malagasy proposent deux options de mise en quarantaine pendant 14 jours à savoir :

  • La mise en auto-quarantaine (au domicile ou au logement temporaire du passager) avec des mesures régulières de suivi de l’état de santé du passager.
    OU
  • La mise en quarantaine par les autorités sanitaires aux frais des autorités malagasy.

Tous les passagers qui souhaitent rester sur le territoire malagasy sont priés de se soumettre à ces dispositifs avec la signature d’un engagement sur l’honneur à l’arrivée.

Source : Présidence de la République de Madagascar (16/03/2020)

Mise à jour du 15 mars 2020

Suite aux instructions du Président de la République de Madagascar en date du 14 mars 2020, les autorités en charge de l’Aviation Civile de Madagascar (ACM) confirment que :

  • Les vols reliant Madagascar à l’Europe, à La Réunion et à Mayotte seront suspendus à compter du jeudi 19 mars 2020
  • Les résidents de Madagascar ayant séjourné dans les pays cités précédemment peuvent par conséquent rentrer au pays jusqu’au jeudi 19 mars 2020
  • Les compagnies aériennes desservant Madagascar ne peuvent pas, jusqu’à nouvel ordre, embarquer des passagers en provenance de l’Europe, de la Réunion et de Mayotte, ou ayant séjourné / transité dans les 14 jours précédant leur embarquement. Dans le cas contraire, la mise en quarantaine est obligatoire et est entièrement prise en charge par la compagnie aérienne concernée.

Ces mesures sont en vigueur jusqu’au 18 avril 2020 et pourront être prolongées suivant l’évolution de la situation.

Source : Note de l’Aviation Civile de Madagascar (15/03/2020)

Mise à jour du 14 mars 2020

A ce jour, aucun cas de coronavirus n’a été détecté à Madagascar.

Les autorités de Madagascar ont pris une série de mesures préventives, visant à réduire au minimum l’importation et l’éventuelle circulation de la COVID-19 sur son territoire.

Ces mesures concernent la suspension de tous les vols en provenance de l’ Europe dont l’Italie, la France, l’Allemagne, l’Espagne et ce pour une durée de 30 jours.

A cela s’ajoute une suspension temporaire des vols en provenance de La Reunion et de Mayotte.

Néanmoins, ceux qui voudront rentrer au pays ont jusqu’au jeudi 19 mars 2020.

En outre, il a été décidé que l’Aéroport International d’Ivato sera le seul aéroport de liaison pour les autres pays non concernés.
Et tous les aéroports en province ne peuvent plus accueillir des vols internationaux à partir du dimanche 15 mars 2020.

Durant la même période, les bateaux de croisières ne pourront plus accoster sur les côtes malgaches.

Source : Présidence de la République

Mise à jour du 12 mars 2020

Des mesures de désinfection systématiques sont entreprises pour tous les passagers arrivant à Madagascar.

Source: Conseil des ministres du 03/11/2020

Mis à jour du 6 mars 2020

Aucun cas de coronavirus (COVID-19) n’est répertorié à Madagascar

Les autorités de Madagascar ont pris une série de mesures préventives, visant à réduire au minimum l’importation et l’éventuelle circulation de la COVID-19 sur son territoire (Communiqué conjoint du Ministère de la Santé Publique et du Ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie du 03/02/2020)

Les contrôles de température et de symptôme sur les passagers aux frontières, ainsi que le système de mise en quarantaine, sont mis en place depuis le début de l’épidémie dans le monde.

Les compagnies aériennes sont soumises à une restriction provisoire pour le transport de passagers au départ de la Chine  (Note de l’Autorité de l’Aviation Civile de Madagascar du 4 février 2020) , et au départ des pays répertoriés par l’Organisation Mondiale de la Santé comme touchés par l’épidémie tels que l’Italie, Iran, Corée du Sud (Communiqué du Ministère de la Santé Publique du 27 février 2020).

La réception des embarcations étrangères est soumise au contrôle préalable à bord par les médecins (Note de l’Autorité Portuaire, Maritime et Fluvial du 04 février 2020)

L’Office National du Tourisme de Madagascar est accessible par mail (*) pour toute demande d’information émanant des touristes internationaux.

(*) ontm@moov.mg